Le Golden lecteur du mois d’octobre : Kim Jong-un

*

Golden lecteur du mois d’octobre MMXVI

*

golden-lecteur

Saviez-vous que Kim Jong-un était un lecteur assidu de notre glorieux journal ? Vous l’ignoriez ?! Avant la semaine passée je l’ignorais aussi. Quand j’ai su que le bonhomme était à Rennes incognito pour visiter la ville et se la coller dans les bistrots de la rue de la soif, il ne m’en a pas fallu plus pour l’inviter à venir nous voir. Un mécénat cela ne se refuse pas, ai-je lancé à Marie sceptique, après tout c’est la crise ma brave dame ! Kim adore notre journal en plus. Bon, ce n’est pas pour autant qu’il ira bouger son gros cul pour nous passer le coucou. Et devoir prétexter l’organisation d’une soirée de soutien à l’Imprimerie Nocturne pour qu’il daigne venir nous rencontrer, je ne sais pas pour vous, moi je trouve ça gonflé ! Kim, il file un mauvais coton si vous voulez mon opinion.

À l’Imprimerie Nocturne, ils n’étaient pas très chauds pour le recevoir. Un dictateur me disait Marie ! Un dictateur, non mais je t’en ficherais ! Là encore je trouve que l’on exagère un peu… S’il tue ses généraux à coup de lance-roquettes dans les chicots, c’est son affaire non ? Nous ne sommes pas là pour le juger, pas vrai ? Ne nous voilons pas la face : qui n’a jamais égorgé un petit mammifère poilu avec un sécateur rouillé, juste pour le plaisir de faire ? Trouver des prétextes pour se détendre, c’est important comme dirait l’autre.

Je dus justifier de l’invitation faite au père Kim devant une assemblée générale exceptionnelle de l’IN. À l’unanimité, les membres de l’équipe ont refusé de le laisser entrer à notre soirée de soutien. Le mec a été refoulé dès l’entrée manu militari ! C’est con y avait du punch et Kim il adore le punch. Il était d’autant plus fâché vous comprenez bien. Ne pas pouvoir rentrer et ne pas pouvoir boire, cela l’a mis tout rouge. Là-dessus il a menacé de faire sauter nos locaux, de violer nos femmes, d’égorger nos moutons et de fumer nos clopes… (je ne sais plus l’ordre exact). C’est un impulsif faut dire. Mais il en a conscience, alors c’est déjà ça. Au final il a fallu trouver une parade pour le calmer un peu. Et là, j’ai eu une brillante idée ! Lui proposer d’être notre Golden lecteur du mois d’octobre. Passer après Al Pacino, ça a tout de même de la gueule. Si cela peut lui permettre de s’exprimer un peu, de partager ses émotions alors c’est bien. Comme me dit son psy cela participe à sa thérapie de gestion du stress et de la violence. Ma foi que demande le peuple ?

  • Bonjour à tous. Je suis Kim Jong-un. Je lis votre journal depuis tout petit, comme mon père avant moi et son père avant lui. À l’instar de mes aïeux, j’ai un petit faible pour Marie L. ! Ses grands yeux bleus et ses beaux cheveux blonds me font fondre l’embonpoint. Je tiens d’ailleurs à ce qu’elle réponde à mes questions personnellement. Si c’est un imposteur, je le saurai et je le tuerai, croyez-moi ! Quoi de beau à l’Imprimerie ce mois-ci ?

– Ô vénérable et très attendrissant Kim Jong-un, octobre est traditionnellement aussi chargé que le barillet d’un Colt dans un western de Tarentino. Le Grand Soufflet, consacré à l’Argentine, Electroni[k] et le festival Maintenant, les Oiseaux de passage à la Prévalaye, Court-Métrange, le show de l’Imprimerie à l’Hôtel Pasteur du 20 au 24 octobre, sans parler de la formidable tombola (sur laquelle planche notre équipe d’animateurs bénévoles) dont tous les bénéfices seront redistribués, fifty-fifty, entre l’Amicale armoricaine des amis d’Augusto Pinochet (AAAAP) et la caisse noire alimentant le fonctionnement de nos ateliers de pâtisseries (25 tonnes de chouquettes et mille-feuilles produites depuis la création de nos usines clandestines souterraines installées dans des tunnels sous la Salle de la Cité désormais désaffectée)… Bref, telles des fourmis sous kétamine, on ne sait plus où donner de la mandibule…

  • Les tanks c’est mon dada. Pour me remonter le moral après une dure journée de labeur, rien de tel qu’une belle balade en tank au bras de la femme que j’aime. Mais le kaki cela ne lui plaît pas, elle trouve ça terne dit-elle. Heureusement j’ai appris que vous sortiez une gamme d’autocollants qui collent du feu de Dieu ! J’aimerais en fiche un peu partout sur les équipements de mon armée, histoire de mettre un peu de gaieté. Ma femme sera contente, vous pouvez me faire un devis ?

Cher et tout-omnipotent Kim Jong-un, nous ne pourrions rêver meilleur support que le galbe de vos engins pour promouvoir nos activités. La culture est bien souvent le nerf de la guerre, combien de guerres ont ainsi été bêtement perdues pour avoir négligé cet aspect ? L’Imprimerie Nocturne se fera ainsi une joie et un honneur de vous fournir tout le matos nécessaire gracieusement et sans attendre de sorte que, grâce aux couleurs chatoyantes de nos autocollants qui collent, le kaki de vos divisions blindées de chars Pokpung-ho T-62 et T-88 ne soit plus jamais une gêne pour le sens esthétique de votre dévouée et très glorieuse épouse. Que nous saluons.

  • Souvent, fatigué de notre journée de travail et de notre balade en tank, ma femme et moi rentrons chez nous groggy sans même penser à nous faire à manger. C’est dommage car ma pitchoune cuisine comme une vraie cordon bleue. Pour son anniversaire, au-delà des festivités que le peuple lui a préparées, j’aimerais que cette journée fériée lui permette de pratiquer ses vraies passions. Je suis un homme moderne, j’écoute ma femme et je veux qu’elle soit heureuse. Un sac-cabas serait l’idéal je pense. Vous n’avez pas ça en stock ?

– Ô prestigieux et très méritant Kim Jong-un, vos désirs sont des ordres et qui plus est, nous craignons l’usage que vous pourriez faire de vos lance-roquettes et autres armes bactériologiques si nous venions à provoquer votre courroux. Alors banco pour un sac-cabas 100 % coton pour madame, c’est l’Imprimerie qui régale !

  • Mes généraux m’énervent, mais ils sont trop peu nombreux pour que je les zigouille tous. Dans ces moments-là, j’écoute le petit enfant qui sommeille en moi. Pour me détendre je pars faire une balade en tank. Seul dans mon blindage, les champs qui brûlent autour de moi, j’ai tout loisir de réfléchir au sens de ma petite vie. Parfois j’aimerais tant être comme vous… passionnés, pauvres… Y a-t-il de la place pour de nouveaux collaborateurs ?

– Non. Nous sommes déjà presque trop nombreux et ne disposons que d’un matériel réduit : un seul appareil-photo ELJY LUMIèRE 1937 24 × 36 avec un OBJECTIF ANASTIGMAT LYPAR pour toute l’équipe, une paire de talkies-walkies, une boîte de Bic noirs et 3 gommes. Autrement, cher et doux Kim Jong-un, soyez assuré que nous aurions été ravis, connaissant vos compétences infinies, de vous compter parmi nous. Partie remise peut-être.

  • Voilà la dernière question. Après celle-ci, je retournerai à ma routine de dictateur psychopathe mal-aimé. C’est dur d’être un incompris dans un monde d’ignorants. J’essaye de ne pas me plaindre pour autant. J’ai une belle vie : saine, tranquille, équilibrée. Je mange plein de fruits et légumes, j’ai une belle armée, j’ai de beaux tanks, j’ai une chouette femme, j’ai même mon propre peuple. Un vrai rêve d’enfant. Néanmoins, je souhaiterais être plus manuel. Détruire des trucs et les reconstruire moi-même. Des pays par exemple ou ce genre de choses… Enfin j’ai des projets quoi. Et vous à l’Imprimerie, quels sont les projets qui vous animent ?

– Ô prestigieux et très clément Kim Jong-un, notre régime alimentaire, à base uniquement de chouquettes lyophilisées et de café surmultivitaminé, nous contraint à mesurer chacun de nos efforts, si bien qu’en effet, ce sont plus nos projets qui nous animent que nous qui les animons. Nonobstant, ô glorieux et très délicat ordonnateur Kim Jong-un, nous réservons toujours quelques effets de surprise dans notre besace et c’est bien la moindre des choses pour quiconque souhaite épater la galerie un tant soit peu. Ainsi, l’Imprimerie Nocturne se prépare à produire de grandes et belles choses, en se lançant notamment dans l’édition d’un magazine culturel imprimé sur du vrai papier, et, très naturellement le soutien inconditionnel de votre sérénissime et toute-omnisciente Grandeur ne sera pas superflu pour mener à bien ces très modestes mais néanmoins enthousiasmantes visées.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s