Le téléphone

Que serait une rédaction sans téléphone ? Rien. Absolument rien. À l’heure de l’ultra rapidité des télécommunications, nous avons récemment délaissé le télégraphe, qui transmettait bien souvent les informations trop tard, pour un outil dernier cri : le téléphone portable Hello Kitty.

le-telephoneLigne privée reliée directement au village des Schtroumpfs, elle sert principalement à virer des rédacteurs qui :

  1. ont tendance à rester trop longtemps accoudés au comptoir et deviennent inefficaces lors des réunions de rédaction
  2. ont tendance à ne pas avoir de Bescherelle chez eux (ou tout du moins à ne pas savoir s’en servir)
  3. ont tendance à pondre des diatribes sur des disques achetés au centre L*** (nous nous demandons d’ailleurs pourquoi ils y vont)

La procédure est donc simple : un appel, et un licenciement sans préavis.

Il arrive parfois que la ligne sonne dans l’autre sens ; oui, des gens tentent de contacter, en vain, l’Imprimerie Nocturne. Parfois ils appellent la boucherie Sanzot, ce à quoi nous répliquons que nous ne fournissons que des chouquettes. Parfois, miraculeusement, nous décrochons, pour refuser une énième interview avec des prétendus artistes (qui nous le savons bien, sont en réalité de fieffés intermittents). La plupart du temps, nous ne décrochons pas, car nous sommes des rédacteurs de terrain, sur le pied de guerre de la culture, et nous ne pouvons transporter cette ligne avec nous. Le Hello Kitty nous ayant malheureusement fait passer, parfois en public, pour des employés du téléphone rose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s