Le papier (et le crayon)

Au commencement était le papier. Enfin pas tout à fait. Au commencement étaient les tablettes de pierre et le burin, mais rapidement elles se sont avérées bien lourdes pour les transporter aux conférences de presse culturelles du paléolithique.

le-papier

L’Imprimerie se réjouit donc des avancées techniques du domaine pour en être arrivée, enfin, à l’écriture totalement virtuelle. Mais, comme notre nom l’indique, nous ne renions pas pour autant la destruction de la forêt amazonienne pour utiliser du papier. Et un crayon, car l’un ne va pas vraiment sans l’autre, à moins d’être capable de prendre des notes sous forme d’origamis, et nous avons, après plusieurs essais constaté qu’il était strictement impossible de noter toute la programmation d’un festival avec des lettres pliées. Nous avons donc opté pour des actions chez Waterman Parker Bic Pilot, même si nous achetons régulièrement des sous-marques car nous n’avons pas vraiment les moyens. La preuve, nous n’avons pas de tablettes numériques, et nous sommes d’ailleurs actuellement dans une grande négociation avec une association de scribes pour un tarif dégressif sur le papyrus.

La semaine prochaine, vous découvrirez le téléphone de l’Imprimerie Nocturne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s