Cinquième épisode : Chez Guy à Saint-Jacques

« Passage interdit aux cons et aux emmerdeurs » est placardé sur la porte du Sant Jakez à Saint-Jacques de Bannalec. Entre Bannalec et Scaër. Nous venons de pousser la porte du bar, chez Guy Frégeo, un druide, ancien militant du FLB, un poseur de bombes comme il le crie lui-même… On pousse la porte et Guy sert derrière le comptoir.

Des affiches partout, des coupures de presses, des posters, des caricatures, des photos, des dessins, des appels au séparatisme… un bâton druidique est posé dans un coin de la pièce, rappelant par les trois extrémités et le cœur, l’eau, l’air, le feu et la terre, une lance Massaï, un bâton de pèlerin de Saint-Jacques. La maison de Guy est un refuge  pour pèlerins, une étape. On croirait un véritable musée.santjaquez3

La grande cheminée accueille d’énormes bûches qui portent toutes de jolis noms, Sarko, Lepaon, Valls attend bien au chaud que son tour de brûler arrive. Hollande lui n’est déjà plus que cendre. Sarko est bien consumé.

Le bar se remplit très vite. Des gens de toutes sortes ici aussi, ça va des paysans aux avocats, en passant par les médecins, les photographes, les jeunes, les vieux… à la condition qu’ils ne soient pas cons, ni emmerdeurs, et qu’ils défendent la Bretagne. Guy interpelle les clients, ses potes pour la plupart, il les chambre puis nous jette de petits regards malicieux comme pour nous dire « z’avez-vu, l’est pas content ». La taquinerie est réciproque.

« On peut faire des bornes pour venir jusqu’ici. C’est parce qu’on y est bien » nous avoue un gars de Mellac ; à une quinzaine d’ici.  « Même s’il y a un risque, on a toujours bu un peu quand on repart, mais tant pis, on y est bien ».

Guy, ou Gurion, en breton, nous ouvre la porte d’une pièce dans le fond du bar… une pièce au trésor… qui conserve un vestige de l’ancienne baraque, un four à pain ancien. Des photos d’un jeune artiste sont affichées. « Il faut aider les jeunes artistes, nous dit-il, ils n’ont pas d’argent pour s’exposer, alors moi je fais ça, gratuit, faut aider les jeunes ». C’est marrant, ce n’est pas la première qu’on entend des patrons de bar dire ça… on commence à ressentir l’impression qu’il n’y a que dans les bistrots et les antres « sauvages » qu’on a la conscience et de la jeunesse et de la vieillesse. C’est ici que se côtoient les deux âges, la vie et l’espoir.

« Hey, j’organise une marche pour la paix, le 22 décembre, le jour de la cueillette du gui, faut venir »

« Bah, fais gaffe surtout que les flics ne viennent pas cueillir le Guy » s’exclame un copain.

« Oh, Aaaaami entends-tu le Frégeo qui gueule dans sa taveeeerneee » chantonne alors Guy sur l’air du chant des partisans.

santjaquez10

Il inaugure demain un nouveau parti. Fédéralisme national breton.

  • Rattachement des 5 départements
  • Ouverture du parlement breton
  • Une vraie télévision bretonne
  • Que la langue bretonne retrouve sa place
  • Respect de la nature et apprentissage du partage

Guy faisait partie du FLB lorsqu’il était jeune. On l’imagine engagé et enragé dans la lutte. 75 ans aujourd’hui et pas changé. Le Frégeo gueule dans sa taverneeeee. Il ne lâche rien, pas un morceau ne sera lâché. Guy a ses convictions, Breizh ma Bro et la nature. Il organise des cérémonies druidiques, des mariages, dans la campagne… il nous montre quelques albums. Il tient son bâton druidique et proclame le mariage sous le ciel, l’air faisant voler sa toge blanche, le feu que l’on allume à côté et les pieds bien soudés sur la terre. Les 4 éléments réunis. « Il faut respecter les éléments, sinon on le paiera, aujourd’hui tout le monde s’en fout, mais quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière asséchée, le dernier poisson pêché, on se rendra compte que l’argent n’est pas comestible ».

« PS tous des pourris, UMP tous des pourris, FN tous des pourris, Communistes tous des pourris » entend-on chanté par notre ami.

La veille il y avait un Coréen dans le bar nous apprend-il. Il y a eu un Massaï aussi, qui travaille à l’ONU aujourd’hui pour la reconnaissance du peuple Massaï… il nous parle de ses rencontres avec fierté. Mais pas uniquement, il nous explique que le Massaï lui a changé la vie. Il lui a appris une chose essentielle, qu’il n’avait pas compris auparavant, « la violence ne résout rien ». Ce qu’on voit d’ailleurs écrit sur la porte d’entrée. Pourtant, il serait bien violent avec les cons qui dirigent. Mais ça ne résout rien.

santjaquez13

Il y a dans ses yeux et dans sa philosophie d’indigné, la graine de la révolte et en même temps la sagesse et l’humour du bouddhisme. Il gueule puis cligne de l’œil en nous regardant… la malice et la sagesse, la révolte et l’humour.

Il nous propose de dormir chez lui. C’est un refuge. On dit qu’on dort chez un ami ce soir, mais qu’autrement ç’aurait été avec plaisir. « Vous êtes les bienvenus quand vous voulez les gars ». On est content, c’est qu’on n’est ni cons ni emmerdeurs.

On parle de Bun. De Plouyé. De l’incendie. On dit qu’on y était. Il demande des nouvelles. « Vous savez, deux semaines avant son incendie, il avait dormi ici, chez moi, pendant quelques jours ».

On reste un peu alors que les autres clients sont partis. Martine, la femme, a déjà mis la soupe sur le feu. Je cause  un peu avec elle. La prochaine fois on dort là. Le 16 décembre  il fête ses 43 ans de bistrot. Ça donne envie de revenir pour l’événement.

Publicités

3 réflexions sur “Cinquième épisode : Chez Guy à Saint-Jacques

  1. Votre site est tout nouveau pour moi, mais qu’est-ce que j’apprécie de lire chaque nouvelle aventure !!
    Aller, je lance une idée qui me tient particulièrement à coeur : Il faudrait faire un bouquin de toutes ses visites, mais peut-être qu’il y en a déjà un ? si oui j’aimerai bien m’en procurer un. Merci de m’en tenir informée.

    J'aime

    • Bonjour,
      Merci de nous suivre. Nous avons, en effet, prévu d’en faire un livre. Pour le moment nous partageons quelques unes de nos expériences, sur le vif. Mais la prochaine étape, c’est bien entendu le bouquin.
      Je vous en tiendrai informé. Si vous nous suivez sur Facebook « Rade Trip », nous informerons tout le monde lorsque nous en saurons plus.
      Merci encore.
      A bientôt 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s