Caty

Ô toi fidèle lecteur, qui aimerais tant avoir 9 vies, des oreilles opposables, des griffes rétractables et la capacité de sauter librement sur le fruit de tes envies. Aujourd’hui, tu vas être déçu… Dans cette vie, tout du moins, tu n’es pas plus un chat qu’un acteur italien retiré des affaires.

Si tel était le cas, plutôt que de lire ces lignes, tu recracherais des boules de poils, ou en avalerais à foison… Poésie mise à part, c’est bien de chats et d’Italie dont nous allons parler ici, avec cette interview de la douce et féline Caty Pellizer.

Caty est une femme comme on en fait peu… Elle a du talent. Qualité rare, chez ces êtres génétiquement inférieurs que sont… (Le téléphone sonne. Marie L. au bout du fil.) Changement de dernière minute.

Caty, disais-je, est une femme comme on en fait peu… C’est une rital, une vraie de vraie. On connait les ritals… Comédiens tombant au moindre choc, gesticulant devant l’arbitre, proférant des « Panzani, Buitoni, Castelnaudary ! » à tour de bras. Certes, leurs pizzas sont bonnes et pour truquer les matchs, ils possèdent un certain savoir-faire, seulement dès qu’il s’agit de… (Le téléphone sonne. Marie again.) Je recommence.

image

Caty est une femme comme on en fait peu… Elle a du talent, est italienne, et se déplace en fauteuil roulant. Dans ce monde standardisé où la forme importe plus que le fond, vous conviendrez que ce n’est pas chose aisée. Si la vie lui a mis des bâtons dans les roues (désolé…), elle ne lui a pas coupé les pattes pour autant ! (Je paye ma bière…)

Caty est une femme… que l’on ne peut qu’aimer. Non contente de faire partie du “crew”, des bénévoles tarés de l’Imprimerie Nocturne, elle reste digne devant l’adversité et garde intacte une grande finesse et une belle bonté d’âme. Preuve du succès grandissant de cette entreprise de persévérance, voilà qu’aujourd’hui ce petit bout de bonne femme rédige des articles, dont l’intérêt est en tout point égal à celui de ses collègues masculins. Comprenez par là, qu’il doit être plutôt faible…

Marie L. appelle. Décidément…

C’est au sortir d’un rendez-vous avec la crème des arbitres corrompus de la Fifa, qu’elle nous reçoit mallette en main, prête à répondre à toutes nos grandes questions. Une interview simple et assurément intimiste…

1 : Si tu devais te décrire comme tu n’es pas ?

Oh ecco, già iniziano queste domande alle quali non sai che cavolo rispondere !!

Fainéante. Et toi, comment ne me décrirais-tu pas ?

2 : Est-ce toi, qui as découvert l’existence de l’Imprimerie Nocturne ou est-ce l’Imprimerie Nocturne qui a découvert ton existence ?

Entre nous, c’était un coup de foudre ! Au marché du samedi de la place des Lices, au milieu de milliers de personnes, nos regards se sont croisés, tous les doutes qui pouvaient naître se sont envolés et… on allait commencer une belle histoire.

3 : De quelle manière as-tu intégré le projet ? Il se dit qu’à la base, tu passais pour une perquisition ?

MAMMA MIA !! Non mais où as-tu eu les infos ?? Au contraire, j’ai été intégrée pour effectuer des perquisitions incognito sur certains artistes qui passent sur le plateau rennais.

4 : Quel est ton rôle au sein du journal ? Quelle est ta hiérarchie dans l’église anglicane ?

NO COMMENT !

5 :  En comparaison avec le plafond de la chapelle Sixtine, qu’est-ce qui fait selon toi, la magnificence de l’IN ?

La cappella Sistina ? Beh, tutte questi personaggi che assieme formano un quadro semplicemente magnifico! Per un confronto ? Beh, penso proprio a questo :

Désolé, parfois ma langue maternelle prend le dessous…

6 : Les gens de l’Imprimerie t’aiment à peine plus que la peste… D’où vient cette belle connivence ?

Beh, parlo un’altra lingua ed é ovvio che non mi possano capire !! Je suis italienne, nous connaissons bien les rapports entre ces deux pays !

7 : Si Marie L. était un plateau de fruits de mer, un soir de réveillon ?

Un plateau de fruits de mer encore vivants, tellement vivants qu’ils commenceraient à sauter dans toute la pièce, feraient amitié avec les invités et commenceraient à faire un reportage sur la soirée !

8 : As-tu des projets personnels au sein du journal ? Tu préparerais un article sur les conditions de travail des Orcs du Mordor, m’a-t-on dit ?

NO COMMENT! Je peux juste te dire ce qu’il s’est passé hier.

9h du matin le téléphone sonne :

IN : Allo? ça va? Tu es dispo ce soir?

Moi: Salut ! Oui ça va, quoi et quand?

IN : Tu commences ce soir à 20h. Vidéo et interview.

Moi: Ok j’imagine que les autres infos vont arriver dans la journée…

IN: Oui, pour savoir le lieu tu trouveras une lettre verte sous ta porte à midi, les outils et les détails de la mission, tu les auras à 17h à la place x, par le chat Felix…

9 : Question SMS pour gagner ton poids en cervelles d’agneaux : “y a-t-il des chemins qui mènent plus à Rome que d’autres ?”

Ma devi sempre cercare l’ago nel pagliaio ?? Ma insomma, facciamo le cose semplici ! Ti lascio il tempo di riflettere… Je suis assez mince donc pas assez de cervelle pour trouver la bonne réponse.

10 : Dis-nous tout le mal que tu penses de l’IN, et des imprimantes en général.

I LOVE YOU GUYS!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s